Les rapports entre les médecins et l’Assurance Maladie en France ne sont plus au beau fixe. En effet, un nouveau bras de fer est décidément engagé entre eux, notamment sur les prix de la consultation. Comme riposte, les médecins de France ont choisi d’appliquer la « désobéissance tarifaire ». Ce nouvel incident vient encore témoigner de la situation de la médecine et des médecins en France. Ces derniers ont décidément pris la mesure consistant à améliorer par eux même leurs conditions de rémunération.

consultations-a-25-euros

Un prix de référence de 23 euros

Selon une convention qui a été signée il y a plusieurs années, le prix de référence de la consultation chez le médecin généraliste en France est de 23 euros. Une tarification jugée injuste pour certains professionnels, notamment le Dr Comtat Julie. Ceux-ci estiment que cette tarification ne leur permettait pas de couvrir entièrement leurs frais. En effet, ils se disent frustrés de percevoir uniquement 23 euros par patient après 9 ans d’études. Selon, Didier le Vaguerès, médecin généraliste, c’est comme si c’était acheter un kilo de tomates à 50 euros centimes. « Il ne faut pas alors s’étonner qu’il n’y ait pas de gout ».

Aujourd’hui, plus de 600 médecins généralistes en France participent à cet effort de désobéissance tarifaire. Autrement dit, depuis plus d’un an, ils appliquent un dépassement de 2 euros. Toutefois, ce surplus est seulement appliqué aux patients qui sont remboursés par leur mutuelle de santé. Selon le Président de la fédération des médecins de France, le fait de poursuivre ces médecins serait tout simplement inadapté, car la plupart des mutuelles remboursent les dépassements tarifaires.

Le combat continue

Dans un contexte où les déserts médicaux sont de plus en plus nombreux en France. Le fait d’empêcher ce genre de pratique serait un véritable non-sens. À noter que ce bras de fer entre les médecins de France et l’Assurance Maladie dure depuis plusieurs mois et n’est pas prêt de connaitre son épilogue. Au mois d’août dernier, plusieurs syndicats avaient réussi à signer la convention consacrant la revalorisation de la consultation, celui-ci passant de 24 à 25 euros. Cependant, elle ne va s’appliquer qu’à partir du 1er janvier 2017. Un délai que la plupart des médecins considèrent comme étant trop éloignés. Ils estiment qu’ils ont surtout besoin de plus d’argent afin de pouvoir engager du personnel. Toutefois, plusieurs spécialistes, notamment le dr comtat julie, doutent de l’efficacité de cette convention face aux déserts médicaux qui continuent de s’amplifier en France.